Emil Weiss

Mémoire d’Ernest

Mémoire d’Ernest. Oratorio pour une voix et une machine à coudre

« Il m’a raconté son histoire, … , cruelle et touchante, comme le sont toutes les histoires, des centaines de milliers d’histoires toutes différentes et toutes pleines d’étonnantes et tragiques nécessités. … Elles sont simples et incompréhensibles comme le sont les histoires de la Bible. Mais ne sont elles à leur tour les histoires d’une nouvelle Bible ? » Ces paroles, écrites par Primo Levi dans "Si c’est un homme" après son retour d’Auschwitz et cité dans l’exergue de ce film, ont guidé notre cheminement dans l’exploration du destin d’Ernest Bogler.

Le temps du film est un pas de deux d’Ernest avec sa machine à coudre, au cours duquel il évoque ces débuts à Paris, son enfance en Hongrie, la déportation et l’enseignement qu’il en retire. Notre protagoniste qui aurait tant voulu vivre « comme tout le monde » sans y parvenir, nous séduit par sa manière d’être, son élan vital et son « moral de fer ». La raison de ce film est d’opérer ce passage du singulier vers l’universel dans le cadre d’une monographie et de montrer, à partir de l’histoire personnelle d’un « survivant », comment prend forme une page déterminante de l’Histoire.

Ernest's Memory. Oratorio for a voice and a sewing machine

"He told me his history [...], cruel and touching as are all histories, hundreds of thousands of histories all different and all full of amazing and tragic necessity. [...] They are simple and incomprehensible as are the Bible stories. But are they not in turn the stories of a new Bible? These words written by Primo Levi in "If this is a Man" after his return from Auschwitz and quoted in the epigraph to this film, have guided us through an exploration of Ernest Bogler's fate.

The film unfolds like a pas de deux between Ernest and his sewing machine, as he recalls his early days in Paris, his childhood in Hungary, the deportation and the lessons he learnt from it. Our leading character, who would so much have wished to live "like everybody" but failed to do so, captivates us with his way of being, his vital impulse, his "spirit of iron". The film's purpose is to effect the transition from the individual to the universal within the framework of a monograph, and starting from the personal history of one "survivor", to show how a decisive page of history takes shape.

 

Fiche technique / Specifications

Genre : Documentaire / Documentary
Durée / Lenght : 55'
Année de production / Production Year : 2001
Support : Digital Video
Auteur, réalisateur / Author, Director : Emil Weiss
Image : Ron Levy, Elie Mendel, Marie Girard – Chauvel
Sound : Elie Mendel
Editing : Zohar Michel, Marie Girard – Chauvel
Mixing : Séverine Ratier
Production : Michkan World Productions, Nata Rampazzo, Paul Raymond Cohen, TFJ
Producer délégué : Michkan World Productions

Top!